LFI binôme AURA

La France insoumise met à disposition de notre démarche un binôme de chef-fes de file .
Présentation de Magali Romaggi et Gabriel Amard

Magali Romaggi

Originaire de Lyon, où j’ai fait mes études, je vis et travaille à Annecy depuis huit ans. Je suis enseignante de lettres classiques. Mes engagements syndicaux et politiques s’enracinent dans la ferme conviction qu’il nous est possible d’œuvrer pour le bien commun.

Enseignante et syndiquée, je désire améliorer les conditions de travail des personnels ainsi que les conditions d’apprentissage des élèves, en particulier dans les lycées de notre région.

Par ailleurs, ce n’est que dans le libre accès à l’enseignement supérieur que peut résider le socle de l’égalité républicaine pour l’émancipation du citoyen. C’est pourquoi il est primordial de ne pas céder au chant des sirènes du privé (entre autres, l’université catholique d’Annecy nouvellement ouverte en cette rentrée 2020 ou encore l’IDEX à Lyon).

Enfin, il est inconcevable que l’activité touristique se fasse au détriment de l’écologie. Il est nécessaire d’entreprendre une réflexion de fond sur ce sujet et d’apporter des solutions pérennes pour une région aussi attractive que la nôtre.

Engagée à la France Insoumise avant la présidentielle, j’ai été candidate aux législatives en 2017 dans la 2ème circonscription de Haute-Savoie. Je continue de mener le combat à Annecy en tant que co-animatrice d’un groupe d’actions. Pour notre campagne des régionales, j’aurai à cœur de rassembler autour des valeurs fondatrices d’un avenir en commun que sont l’écologie, la démocratie et la solidarité.

Gabriel Amard

Il est directeur du formateur des Collectivités depuis 2007. Marié 3 enfants. Originaire par sa famille maternelle du Dauphiné ( Lyon et Vertrieu ) Il fut d’abord plus jeune maire de France en 1995 à Viry-Châtillon en Essonne. Il a consacré ces 25 dernières années à l’éducation populaire politique et à la transmission des savoirs et des expériences dans l’exercice de ses mandats électifs ou en tant que formateur.

Cofondateur du parti de gauche, de la gauche par l’exemple puis de la France insoumise il n’aura de cesse de privilégier le combat associatif et politique en faveur d’une gestion publique, écologique et citoyenne de l’eau. En tant que président d’agglomération il animera un processus de gestion publique en sortant la gestion de l’eau des griffes de la multinationale Veolia. Il est aujourd’hui co- président d’une association nationale d’usagers de l’eau. Dans son travail comme dans ses engagements bénévoles il privilégie l’éducation populaire politique, la coopération. Transformer la colère des dégoûté-es de la politique en paroles légitimes est son maître mot. Faire émerger des solutions par l’intelligence collective pour construire, décider et évaluer les politiques publiques est sa méthode.

Petit-fils de la présidente-fondatrice de la société Dante Alighieri à Lyon il parle Italien couramment et parmi ses nombreux essais et ouvrages sur l’eau et les lobbys, ses travaux sur Les lobbys à Bruxelles ont été édités en France et en Italie. Il est aussi à titre bénévole directeur de la publication du journal de l’insoumission et co-animateur de l’Espace élus et contre-pouvoirs de la France insoumise. Il milite pour la redistribution des impôts par des droits inconditionnels et la gratuité des services publics.

Gabriel Amard dirige la Revue des collectivités et le formateur des collectivités, association de formation des élus locaux présidée par Tony Bernard maire de Châteldon ( Puy de Dôme ).

Faire de la région, une région exemplaire en matière d’économie sociale et solidaire, en terme d’accès aux services publics de proximité, de relocalisation de l’activité en prenant en compte le dérèglement climatique et l’indispensable sauvegarde de la biodiversité sont ses priorités.

Son site www.gabrielamard.fr